Nos invités du mois de mai

Publié le 17 mai 2024 Mis à jour le 17 mai 2024
Date(s)

le 16 mai 2024

- Pr. Herbert DAWID

Herbert Dawid est Professeur d'économie mathématique au Center for Mathematical Economics (IMW), de l'Université de Bielefeld et Président de la Bielefeld Graduate School of Economics and Management (BiGSEM) depuis 2009.
Coordonnateur du réseau de formation innovant Marie Sklodowska Curie "La politique économique dans les environnements complexes (EPOC)", 2021-2025 et directeur adjoint de l'Institut de l'innovation technologique, du développement des marchés et de l'entreprenariat (iTIME), il présente un papier co-écrit avec Philipp Harting et Michael Neugart intitulé "Agent-based analysis of the effect of algorithmic decision making in markets "
 

- Pr. Cars HOMMES

Cars Hommes a obtenu son doctorat en économie mathématique à l'université de Groningue et est professeur de dynamique économique à l'université d'Amsterdam (UvA). En 1998, il a obtenu une prestigieuse bourse Pionier de l'Organisation néerlandaise de la recherche scientifique (NWO) pour créer le Center for Nonlinear Dynamics in Economics and Finance (CeNDEF), un groupe de recherche interdisciplinaire sur les applications des systèmes complexes en économie et en finance. Tout au long de sa carrière, il a occupé des postes de chercheur invité à l'université du Wisconsin, à l'université de Stanford et à l'université de New York.
L'article fondateur de Cars Hommes avec William Brock "Rational route to randomness" a initié un nouveau courant de recherche sur les attentes hétérogènes, avec des aperçus sur l'apprentissage, la dynamique de la prise de décision et la rationalité limitée. Les applications s'étendent des marchés financiers à l'organisation industrielle et surtout à la macroéconomie.
Il présentera un séminaire le 23 mai "Adaptive behaviour in the lab" et dispensera des cours au GREDEG les 21 et 22 mai prochains.
 

- Dr. Isabelle SALLE

Isabelle Salle est chercheuse en macroéconomie comportementale et en finance. Elle travaille sur les interactions entre les cadres théoriques tels que les modèles d'apprentissage et d'agents hétérogènes et les preuves empiriques sur les comportements et les attentes provenant d'expériences en laboratoire et d'enquêtes. Chaire de recherche canadienne en macroéconomie à l'Université d'Ottawa, chercheuse au Département des marchés financiers de la Banque du Canada, ses recherches ont porté sur les interactions entre les interventions monétaires et fiscales dans des environnements de faibles taux d'intérêt, la communication des banques centrales, le renouvellement du ciblage de l'inflation et les politiques monétaires non conventionnelles.
Isabelle présentera un séminaire le 28 mai "Lifetime Memories of Inflation: Evidence from Surveys and the Lab"
 

- Pr. Anthony HOWELL

Anthony Howell est directeur du Center for Technology, Data, and Society, Associate Professor au Public Policy and Management in the School of Public Affairs at Arizona State University. Il est également professeur affilié à l'École des sciences géographiques et de l'urbanisme et chercheur principal en durabilité à l'École des avenirs mondiaux. Les travaux d'Anthony sont reconnus internationalement, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du monde universitaire, et sont fréquemment cités dans les médias internationaux et les livres blancs des gouvernements. Couvrant plusieurs disciplines des sciences sociales, les recherches d'Anthony se concentrent sur la conception, la mise en œuvre et l'évaluation de programmes et d'interventions politiques, sur l'avancement des théories du comportement humain et des entreprises, et sur la compréhension des moteurs du développement économique rural, urbain et régional. S'appuyant sur un large éventail de méthodes quantitatives et informatiques en sciences sociales (inférence causale, réseaux, apprentissage automatique et analyse spatiale), les recherches d'Anthony apportent de nouveaux éclairages fondés sur des données dans trois domaines politiques et théoriques jumelés : (i) le rôle du gouvernement dans la promotion de l'esprit d'entreprise, de l'innovation et des retombées de la connaissance par l'utilisation de divers outils de politique industrielle et de ciblage spatial, (ii) les ramifications des chocs liés au "renversement des politiques" sur le développement économique local, en explorant les réponses et la capacité d'adaptation des communautés et des ménages, (iii) les effets socio-économiques, d'équité et de durabilité de la politique sociale et environnementale pour promouvoir la mobilité spatiale et économique, et l'adaptation aux événements climatiques extrêmes.
Anthony est invité pour 4 mois au GREDEG et présentera un séminaire le 20 juin prochain.