Décès de Bernard Conein

Publié le 13 avril 2022 Mis à jour le 13 avril 2022
Date(s)

le 13 avril 2022

Nous avons la tristesse de vous annoncer le décès de notre collègue et ami Bernard Conein.

Bernard Conein a été recruté comme Professeur de Sociologie à l’Université de Nice Sophia-Antipolis en 2005, après avoir soutenu sa thèse de doctorat en 1978 à l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales). Il a ensuite exercé comme Maître de Conférences à Paris 8 à partir de 1987 puis comme Professeur à Lille 3 dès 1998.
Ses travaux ont porté sur la sociologie de la connaissance et des réseaux sociotechniques, la sociologie de la catégorisation, et la microsociologie. Il a largement contribué à faire connaître en France les approches de la cognition distribuée, de l’action située, de l’analyse conversationnelle et des « Workplace studies ». Il les a lui-même discutées et enrichies, notamment en pensant conjointement les dimensions cognitives et sociales. Il a aussi invité tout au long de sa carrière ses collègues sociologues à confronter leurs modèles avec les sciences de la nature, dans un esprit d’ouverture et en bravant les frontières disciplinaires.

À son arrivée à Nice, il est devenu Directeur du laboratoire des usages, a intégré le LASMIC puis le GREDEG et a largement participé au rapprochement entre les sciences sociales et les sciences de l’informatique, notamment dans le cadre du Copil de l’Académie 1 (« Réseaux, Information, Société Numérique ») de l’Idex JEDI, avec la rédaction de la partie concernant les sciences sociales du projet d’EUR DS4H (Digital System for Human) et via des travaux récents autour de la cognition étendue. Il a codirigé l’axe « TIC, Usages et Communautés » de la MSHS Sud-Est jusqu’à son éméritat. Ses travaux se sont toujours enrichis d’échanges avec des collègues de divers domaines de recherche et ses activités au sein de la MSHS ont contribué à développer toute une série de projets pluridisciplinaires dans le cadre de l’IDEX JEDI.

Nous garderons de lui l’image d’un collègue très brillant, à la culture vaste et doté d’une grande curiosité intellectuelle. Il était toujours ouvert à des voies nouvelles de recherche. Il était d’un commerce extrêmement agréable et faisait preuve d’un très grand humour. Il manque déjà énormément à ses collègues d’UCA et de nombreuses autres universités.

Nous adressons toutes nos condoléances à sa famille.